Vous êtes ici

Maison de Justice et du Droit (MJD)

Un problème ?
Un litige ?
Une question sur la justice ?

Le personnel permanent de la MJD vous apporte une information juridique personnalisée, vous propose des solutions à l'amiable rapides et une réponse de qualité permettant d'éviter, le cas échéant, le recours au tribunal.

Les permanences – sur rendez-vous – des différents intervenants sont gratuites et confidentielles, accessibles à tous, sous certaines conditions.

Le personnel permanent :

VOUS POUVEZ ÉGALEMENT TROUVER A LA MJD :

  • des adresses et téléphones des administrations, tribunaux, organismes divers dont vous auriez besoin
  • des bons de consultation pour obtenir une consultation juridique gratuite dans un cabinet d'avocat (sous condition de ressources)
  • une information sur une procédure en judiciaire en cours
  • des dossiers de demande d'aide juridictionnelle (prise en compte partielle ou totale de vos frais de procédure selon un barème national - soumis à condition de ressources)
  • des formulaires et requêtes pour saisir les différentes juridictions

L’ACCÈS AU DROIT

  • L'Avocat
    Il vous reçoit dans tous les domaines du Droit : consultations juridiques, procédures judiciaires et médiation.
  • Association de Consommateur – Centre Technique Régional de la Consommation (CTRC)
    Le CTRC propose une information sur le droit des consommateurs et des usagers.
  • « L'Info Tutelle » - Association Tutélaire des Majeurs Protégés (ATMP) et Union Départementale des Associations Familiales (UDAF)
    Une personne vous informe sur les différentes mesures de protection (tutelle, curatelle, sauvegarde de justice, habilitation familiale …) et peut vous aider dans la constitution de dossiers.
  • Écrivain public - Association Tutélaire des Majeurs Protégés (ATMP)
    Il assure la rédaction, la correction ou la réécriture de tout courrier juridique personnel, professionnel ou administratif.

L’AIDE AUX VICTIMES

  • Association d'aide aux victimes - L'association d'aide aux victimes, de contrôle judiciaire socio-éducatif, d'enquête de personnalité et de médiation pénale (ACJM)
    Un juriste vous écoute, vous délivre des informations, un soutien moral et un accompagnement tout au long de vos démarches, que vous soyez victime d'une infraction ou non.

LA RÉSOLUTION AMIABLE DES CONFLITS

  • Le Conciliateur de justice
    Bénévole, mandaté par le Premier Président de la Cour d'Appel de CAEN, il instruira votre dossier sur votre demande et tentera de trouver une solution adaptée et amiable avec la partie adverse dans le cadre de la loi pour des petits litiges d'ordre civils (location, voisinage, logement, … ). La conciliation est un moyen simple, rapide et gratuit de résoudre à l'amiable vos litiges.
  • Médiation Familiale - Union Départementale des Associations Familiales (UDAF)
    La médiation familiale a pour but de proposer une autre voie dans le règlement de conflits souvent difficiles comme les ruptures, séparations et divorces, les successions conflictuelles ou encore les conflits vous empêchant de voir vos enfants ou petits-enfants. Elle permet de restaurer la communication et d'aider les personnes d'une même famille à trouver conjointement des solutions, avec l'aide d'un tiers qualifié et impartial : le médiateur familial. Le premier entretien d'information est gratuit.

LES PARTENAIRES INSTITUTIONNELS

  • Les délégués du procureur de la République
    Ils participent à la mise en place des mesures alternatives aux poursuites prononcées à l’encontre de l’auteur d’une infraction de faible gravité. Les rencontres se passent sur convocation uniquement.
  • Le Service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation (SPIP)
    Sous l'autorité du juge de l'application des peines, un conseiller accompagne les personnes condamnées.
  • La Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ)
    Sous l'autorité du juge des enfants, un éducateur reçoit des parents et des mineurs en situation conflictuelle.

HISTORIQUE

Les Maisons de Justice et du Droit (MJD) ont été créées par une loi de 1998 afin d’assurer dans les quartiers des grandes agglomérations une présence judiciaire de proximité, de concourir à la prévention de la délinquance et à l’aide aux victimes, de garantir aux citoyens un accès au droit, et de favoriser les modes alternatifs de règlement des litiges du quotidien.

Les MJD sont créées par arrêté du garde des Sceaux après signature d’une convention avec l’ensemble des acteurs locaux. Elles sont placées sous l’autorité du procureur de la République et du président du Tribunal de grande instance où elles sont implantées.

Les débats sur la réforme de la carte judiciaire et ses incidences en matière d'accès au droit et à la justice ont conduit, en 2008, le Ministère de la justice et des Libertés, à envisager la création de nouvelles Maisons de Justice et du Droit dans les localités rurales dépourvues de juridictions et éloignées des tribunaux.

C'est ainsi qu'à la suite de la fermeture du Tribunal d'Instance de Saint Lô, un partenariat entre les chefs de juridiction du TGI de Coutances, l'Agglomération de Saint-Lô, et le Conseil Général de la Manche a été créé afin d'ouvrir la Maison de Justice et du Droit de Saint Lô le 4 février 2013. Elle est la 145ème en France.

Ce projet avait donc pour vocation d'accompagner la réforme de la carte judiciaire en maintenant dans le bassin Saint-Lois une présence judiciaire et en assurant un accès au droit pour tous.

Composée d'un responsable et d'un volontaire en service civique, elle a pour missions :

  • d'assurer un accueil permanent pour l'information et l'orientation du public
  • de faciliter l'exécution de mesures judiciaires pénales
  • de permettre une écoute privilégiée des victimes, un accompagnement dans leurs démarches et, si nécessaire, un soutien psychologique
  • de favoriser l'accès au droit par des permanences d'information juridique
  • de développer le recours aux modes alternatifs de règlement des conflits s'agissant de petits litiges civils à travers un entretien préalable

Depuis son ouverture, 15646 usagers ont fréquenté la MJD (données de 2003 à 2015)

Et pour en savoir plus, quelques chiffres  (données de 2015) :

Les questions juridiques traitées par le personnel permanent sont en majorité afférentes au droit civil (successions, impayés, cession de véhicule, litiges de voisinage, nuisances sonores, plantations ...), et droit de la famille (adoption, séparation, divorce, droit de garde, non paiement pension alimentaire...), puisqu'elles représentent respectivement 35% et 30% des demandes du justiciable.

À proportions égales, le droit pénal (infractions) et le droit au logement (litiges locatifs : impayés, non restitution du dépôt de garantie, état des lieux...) concernent 10% des demandes.

Le droit du travail (contrat, temps de travail, conditions de travail, licenciement...), et le droit social (sécurité sociale, mutualité, santé, vieillesse ...) représentent 8% des demandes.

5% des demandes sont inhérentes au droit de la Consommation (litiges avec opérateurs téléphoniques, société d'assurance, établissements bancaires, panneaux photovoltaïques …)

Les domaines les moins sollicités restent, comme chaque année, le droit administratif (2%) et le droit des étrangers (1%).

L'accès au Droit est l'activité la plus exercée au sein de la MJD, elle représente 72 % de l'activité totale en nombre d'interventions. L'activité judiciaire pénale (justice de proximité) représente 23 % de l'activité totale. L'activité judiciaire civile (résolution amiable des conflits) représente 2,5%, l'activité de la PJJ représente 1,5%, et 1% de l'activité est allouée à l'aide aux victimes.

La résolution amiable des conflits concerne12% des contacts entre les usagers et le personnel de la MJD.
En 2015, 233 bons de consultation et 171 dossiers de demande d'aide juridictionnelle ont été distribués.

Textes de références :

  • Loi n° 98-1163 du 18 décembre 1998, relative à l’accès au droit et à la résolution amiable des conflits
  • Décret n°2001-1009 du 29 octobre 2001
  • Circulaire du 24 novembre 2004 relative aux maisons de justice et du droit et aux antennes de justice
  • Article R.131-1 du code de l’organisation judiciaire
Maison de Justice et du Droit

CONTACT

MJD

32, rue Croix Canuet (près de l’Hôpital du Bon Sauveur)
50000 Saint-Lô
Tel : 02 33 72 87 20

Horaires d'ouverture MJD :

Lundi 9h30 - 17h30
Mardi 9h30 -12h30 / 14h-19h
Jeudi 9h30 - 17h30
Vendredi 9h30 – 13h30

Fermeture estivale 3 semaines début août et 2 semaines pendant les fêtes de fin d'année