Vous êtes ici

Restauration et entretien des cours d’eau

Saint-Lô Agglo assure la compétence « restauration et entretien des cours d’eau » sur les affluents de la Vire et de la Taute. Pour cela, un technicien rivières est en charge d'animer des programmes de travaux pluriannuels.

Après diagnostic sur un cours d’eau et relevé des perturbations (piétinement du bétail, érosion des berges, obstructions du lit, etc...), des travaux*, tels que le débroussaillage, l’élagage, la pose de clôtures, etc., sont mis en œuvre afin d’améliorer la qualité de l’eau mais aussi de préserver la biodiversité. 

Il assure également un suivi des travaux relatifs aux périmètres de protection de captages d’eau potable. 

Peu visibles du grand public, ces travaux sont réalisés la plupart du temps sur des parcelles agricoles en concertation avec les riverains.   

*cofinancés par l’Agence de l’Eau, le Conseil Départemental de la Manche, la Région Normandie et l'Europe

       

Programme de restauration de l'Elle (2014-2018)

L’ELLE

Premier affluent de la Vire par sa longueur (33 km), l’Elle prend sa source à Rouxeville et rejoint la Vire à Neuilly-la-Forêt. Le programme de restauration prévu sur quatre ans de l’Elle et de trois de ses affluents principaux (La Fontaine Saint-Clair, Le Raumont d’Aubraine, Le Branche) est porté depuis janvier 2014 par la Communauté SAINT-LO AGGLO. La qualité de l’eau de cet affluent de la Vire est primordiale puisque la collectivité y prélève chaque année 800 000 m3 d’eau pour alimenter la population en eau potable.

Etat d’avancement du programme sur l’Elle

Les travaux ont démarré fin 2014 sur l’Elle aval. 2 km de berges ont été restaurées sur la commune de Moon-sur-Elle.

En 2015 et 2016, les travaux se sont poursuivi en amont sur les communes de Saint-Jean-de-Savigny et de Cerisy-la-Forêt. Les travaux réalisés en 2016  sur 16,5 km de berges se sont déroulés dans les périmètres de protection de captage en eau potable autour de Saint-Jean-de-Savigny. Ils prenent en compte les prescriptions d’arrêtés préfectoraux.

Programme de restauration de la Joigne (2014-2016)

LA JOIGNE

La Joigne serpente sur plus de 13 km, de sa source principale du Bois de Saint-Sauveur jusqu’à sa confluence avec la Vire près de Candol. Le programme a été réalisé sur deux ans sur la Joigne et deux de ses affluents principaux (La Chaussée et le Ruisseau des Bois) par la Communauté de communes de Canisy et la Communauté SAINT-LO AGGLO. Intéressant pour sa qualité piscicole, cet affluent de la Vire accueille en quantité le célèbre Saumon Atlantique lors de son cycle de reproduction.

Etat d’avancement du programme sur la Joigne

En 2014 et 2015, 26 km de berges de la Joigne ont été restaurées sur les communes de Quibou, Canisy, Saint-Ebremond-de-Bonfossé et Saint-Gilles.

6 km de berges des affluents concernés par la seconde tranche de travaux ont été restaurés en 2015-2016 sur les communes de Dangy, Saint-Martin-de-Bonfossé, Carantilly et Quibou. Les travaux sont terminés.

Programme d'entretien du Fumichon (2011-2014)

LE FUMICHON

Cet affluent de la Vire a bénéficié de travaux de restauration il y a plus de 5 ans. Pour pérenniser les aménagements réalisés et l’état actuel du cours d’eau, la collectivité s’est engagée à mettre en place un programme de travaux d’entretien basé majoritairement sur la gestion de la végétation arbustive des bords de berges (abattage, élagage et recépage). Le technicien a suivi de novembre 2011 à mars 2014 pour la Communauté SAINT-LO AGGLO  un programme de travaux d’entretien sur le Fumichon et son affluent principal, le Sémilly.

Etat d’avancement du programme sur le Fumichon

Les travaux d’entretien sur le Fumichon et le Sémilly sont terminés depuis le 1er trimestre 2014.

Opérations de rétablissement de la continuité écologique

Lorsqu'il n'y a plus d'usage avéré, les ouvrages obsolètes ou ruinés faisant obstacles à la continuité écologique (migration des sédiments et de la faune des cours d'eau) peuvent être supprimés. Le cas échéant, ils peuvent être aménagés pour répondre à la Directive Cadre sur l'Eau (DCE).

 

 

Diagnostic de l'Hain (2016)

L'HAIN

 Cet affluent de rive gauche se jette dans la Vire en amont de Candol. Il est classé comme "un réservoir biologique" et est considéré comme prioritaire à restaurer pour atteindre l'objectif de "bon état" fixé par la Directive Cadre sur l'Eau (DCE). Un diagnostic existant de 2002 a été réactualisé en 2016.

Contact 

Direction Eau/Assainissement/Infrastructures

CEV
Zone Neptune 2
100 Rue Henri Claudel - 50000 Saint-Lô
Envoyer un E-mail

Jérémy LEVAVASSEUR, Technicien rivières
Tél. : 02 14 29 00 55 / 06 48 84 13 26