Vous êtes ici

Entretien avec André Masset

Attention au départ !

5 vélorails sont en fonction en Normandie, dont un dans la Manche et seul pour le moment à être équipé en voitures à assistance électrique. Le Vélorail associe tourisme vert, actions écologiques, inclusion et activité sportive douce. Son président ne tarit pas d’éloges sur cette offre 100% nature, qui fait l’unanimité si l’on s’en réfère aux chiffres de fréquentation. Et puisque cette sortie est adaptée à tous les publics, c’est tout naturellement que Saint-Lô Agglo a soutenu le projet de développement. 

Créée en 2007, l’association bénéficie d’un investissement total de la part des dix bénévoles et de Sylvie, la salariée en charge de l’administratif, depuis 10 ans. André Masset assure la présidence depuis mars 2019 : « Une saine occupation pour ma retraite, dit-il avec enthousiasme, située, qui plus est, à deux pas de chez moi ! » 

Pourtant l’existence de cette activité conviviale et saine, qui consiste à pédaler pour faire avancer les vélos sur les rails, aurait pu ne pas voir le jour.

Merci l’usine, merci le bois de coupe !

La ligne Condé-sur-Vire/Saint-Lô a été utilisée pour les trains de marchandises en partance pour l'Italie jusqu'en 1989 et la SNCF s'était gardée le droit d'exploitation jusqu'en 2018. N’ayant pas été désaffectée, sa réhabilitation a donc été rendue possible. La remise en service des rails et le développement du parcours, résultent, quant à eux, de l’action d’élagage menée par une entreprise locale et les habitants du territoire. Le critère non négociable de la SNCF pour transformer les voies en « chemin de fer de loisir », est qu’aucun usager ne doit toucher les branches lors de la promenade.

Qu’à cela ne tienne, des chantiers participatifs ont permis de mettre en place une gestion dédiée du bois de coupe. Depuis lors, la moitié du ramassage revient aux participants, l’autre moitié à l’association. À chaque campagne, une zone est prédéfinie. Un wagonnet poussé par deux vélos à assistance électrique et un broyeur opèrent et ramassent ainsi le bois pour l’hiver : 23 stères sur la saison 2021/2022. 

Une attractivité pour tous !

L’activité Vélorail s’adresse aux particuliers, aux groupes, aux familles, aux centres médico-sociaux... Trois vélos à assistance électrique étaient nécessaires pour valider entièrement l’offre touristique verte et inclusive et permettre ainsi d’accueillir des personnes à mobilité réduite ou souffrant de troubles mentaux.

Saint-Lô Agglo en a financé deux, via le projet européen Leader. Les usagers et encadrants des hôpitaux de jour, entre autres, apprécient tout particulièrement cette sortie accessible à tous. Il faut compter environ trois heures aller/retour avec possibilité de pique-niquer ou de s’installer au restaurant attenant au site d’accueil. Un nouvelle vente à emporter ou à déguster sur place (gaufres, crêpes, glaces) va bientôt voir le jour grâce à la restauration des bâtiments assurée par la mairie de Condé-sur-Vire. 

Les jardins de la Gare

Le lieu de ralliement « Les Jardins de la Gare » est aménagé d’un terrain de pétanque, d’une aire pour camping-car, d’un parcours santé, de tables de pique-nique, de jeux pour enfants, d’une mini-animalerie et d’un circuit de bicross. Relié au chemin de halage, il permet aux promeneurs et aux cyclotouristes de venir y faire une pause. 

La sortie Vélorail sillonne les bords de Vire. De quoi profiter de la nature environnante, de la faune, de la flore et des petits trésors bâtis, parfois bien cachés. Les départs temporisés, puisque la voie est unique, embarquent jusqu’à 80 personnes pour 20 vélos. Le dimanche de Pâques, en avril dernier, s’est transformé en journée non-stop, agrémentée de la désormais célèbre « chasse aux œufs ». Ce rendez-vous du printemps, qui rencontre un vrai succès, est financé par les Chevaliers d’Argouges, et le magasin local Super U.

Les commerçants de Condé-sur-Vire, quant à eux, apportent le budget nécessaire au quizz annuel. Un cadeau, comme tous les ans, récompensera l’heureux gagnant, d’un vol en avion pour 3 personnes au-dessus du Mont Saint-Michel. « Les Jardins de la Gare » développent donc, au travers de leurs différentes activités, une réelle cohésion sociale et des échanges intergénérationnels. 

52 sites sur la France

Un congrès national rassemble, chaque année, les 52 associations et/ou site répartis sur la France. Un moyen de visiter les autres installations et de s’en inspirer.

Le Vélorail de Condé-sur-Vire accueille 8 400 visiteurs par an, et l’activité est disponible 7 jours/7. La réservation peut se faire au 07 86 47 02 92 (au plus tard la veille des départs), et est fortement conseillée au vu des nombreuses demandes. 
 

Rédaction : Stéphanie Montagne-Grésille